Biographie complète

Gabriel Mallada naît en Uruguay, à Montevideo le 2 août 1976.
C’est tardivement en 1994 que Gabriel décide d’apprendre la guitare... l’objectif étant de musicaliser ses premières poésies. Il prend des cours de guitare d’abord comme droitier, jusqu’à trouver un professeur qui accepte sa condition de gaucher... 
Les années suivantes sont donc riches d’apprentissages, concours locaux et nationaux de chant et de guitare, présentations à de nombreux festivals et autres activités aussi bien liées à l’écriture qu’à la musique. 
Dix ans après, en 2004, après un passage par le rock et la création d’un duo, Gabriel Mallada décide de se consacrer à la musique populaire et enregistre son premier album « Verdades del Sur Americano » en total auto-gestion.

Il décide également que celui-ci n’intégrera que des compositions personnelles - ligne directrice qu’il suivra tout au long de sa carrière.

En 2006, il présente son deuxième album « De Palomas y de Sueños », grâce auquel on lui ouvre les portes des médias mais aussi des salles et théâtres prestigieux de la capitale comme la « Sala Zitarrosa ».

En 2007 on intègre son titre « El Galpón » dans la compilation « Lo mejor de 2006 » (best of 2006). C’est à partir de cette année qu’il se professionnalise davantage dans son activité artistique, au travers de sa collaboration avec « Keka Producciones ».

Ensemble ils créeront le spectacle thématique « OFICIOS ». OFICIOS est un spectacle orienté vers la sauvegarde culturelle des métiers d’autrefois, spectacle avec lequel il parcourt par la suite une grande partie de l’Uruguay, en tout 12 dates dans 8 départements du pays. Ce spectacle marque un tournant dans la carrière de Gabriel Mallada. En cette fin d’année fructueuse, il sera l’invité à Montevideo du groupe chilien QUILAPAYUN dans le cadre de sa tournée en Amérique Latine.

En 2008 Gabriel récidive et présente son troisième album soliste « Ecos de mi Tierra », album qui reçoit les éloges du milieu de la ‘musica popular’, non seulement de la presse, mais également du public et des figures artistiques des plus reconnues. Cette année là marque également une étape importante dans sa carrière, avec la présentation ‘hors frontières’ de son travail. En effet Gabriel Mallada donne son premier concert à Buenos Aires et est l’invité de plusieurs médias de la capitale argentine. L’année se conclut par une reconnaissance à son travail artistique en recevant le ‘Prix Guyunusa’ pour son apport culturel.

En 2009 Gabriel continue de se présenter plusieurs fois par an dans les salles les plus renommées de Montevideo aussi bien que dans des lieux intimistes et chaleureux. Il continue de traverser le Rio de la Plata por plusieurs concerts à Buenos Aires, accompagnés de musiciens argentins.

En 2010, il est à l’initiative du cycle musical « Espacio en Construcción » dont l’objectif est de créer un espace de diffusion pour les auteurs-compositeurs issus de cette génération d’artistes émergeants héritiers du folklore et de la musique populaire. Ce cycle réuni 20 artistes sur 8 dates différentes et reçoit de nouveau toute la reconnaissance du milieu. C’est également en 2010 que sort son album compilation « Recopilación », incluant les chansons les plus marquantes de sa trajectoire. 

L’année 2011 marquera sans conteste un tournant majeur dans sa carrière. Cette année sera l’occasion de présenter son travail en Europe lors de 5 concerts à Paris (France), Munich (Allemagne) et Valence (Espagne). De retour de cette magnifique expérience, Gabriel en reviendra changé, enrichi et sans doute influencé des rencontres humaines et sonores qu’il aura vécu durant ce voyage. Il fera également l’objet d’un documentaire consacré à la nouvelle génération d’auteurs-compositeurs : « la Nueva Trova - Uruguay ». En 2012 il sort un nouvel album « Me Niego » unanimement salué par la presse et le milieu artistique. Il présente quelques mois plus tard le clip du titre « Montevideando » inclus dans cet album, lui permettant d’accéder aux médias plus grands publics, émissions de radio et TV.

Sur cet élan, en 2013 et 2014 il effectuera des concerts principalement en Uruguay et en Argentine. Le 12 juillet 2014 il présente à Montevideo un dernier concert avant son départ pour la France où il s’installe avec sa famille à l’été 2014. Fraîchement installé, c’est sur la fin d’année 2014, début 2015 qu’il commencera à se présenter sur différentes scènes parisiennes comme le « Café El Sur », « La Parrilla », « L’Age d’Or », il sera aussi l’invité d’une émission culturelle de Radio France Internationale (RFI) afin de présenter son travail.

A l'été 2015, il commencera à parcourir différentes villes de France comme Lyon, Die, Roanne, Nîmes, Villeneuve-lès-Avignon, Marseille, Mazamet et Toulouse où il réside actuellement. Et voyagera régulièrement en Belgique afin d'y présenter ses dernières productions.   

Depuis 2016, Gabriel élargira son horizon avec des concerts en Espagne, parcourant ainsi Valence, Madrid et le plus souvent Barcelone où il se présentera de façon régulière en 2019.

En 2018, son dernier album en date « Sejaiv » fera l'objet d'une présentation à Montevideo devant son public - et qui donnera lieu - à la sortie prochaine d'un album LIVE « Solo Vivo » à paraître début 2020. 

Aujourd’hui, Gabriel Mallada est âgé de 43 ans, il compte six albums solo à son actif et près de 200 compositions personnelles. Gabriel fait sans nulle doute partie des artistes uruguayens les plus énergiques et créatifs du moment. Défenseur de la création artistique, il est aujourd’hui reconnu pour sa grande force de travail, sa persévérance mais surtout pour sa grande générosité envers le public mais aussi envers ses confrères et amis artistes.